Interdit aux mineurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mirhaïl, Séraphin de la pesée des Âmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Mirhaïl

avatar

Messages : 24
Avatar : Simon Woods

L'Evangile selon...
Domaine: Séraphin de la Pesée des âmes
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître: L'équité

MessageSujet: Mirhaïl, Séraphin de la pesée des Âmes   Jeu 5 Aoû - 11:43

Nom + Prénom : Mirhaïl [à prononcer Mi rHa ile]

Age : 3000 ans

Race: Ange de rang Séraphin

Type / Domaine : Pesée des âmes

Caractère: Mirhaïl est de ces types qui ont un bon fonds, bien que d’aucun le disent trop laxiste, lui est doué de compassion, mais pas de compromission non plus, il y a un moment où il faut assumer ce que l’on fait tout de même… Mais disons que contrairement à son jumeau, ce dernier possède plutôt une morale flexible et une grande capacité de pardon, heureusement d’ailleurs si non il est probable qu’un nombre exponentiel d’âme aurait gonflé le rang des enfers.
Ayant une tendance naturelle à s’allier avec tout le monde, à être le confesseur et l’ami de tout ceux qui voudraient bien de son affection, il reste souvent très border line avec les lois de Dieu. Sans verser dans les excès, il reste tes proches des réalités tentatrices que peuvent offrir une vie terrestre, lui-même y étant soumis à chacun de ses incarnat.
Bref Mirhaïl aime vivre sereinement, dans le calme et quelques éclats, sans se prendre la tête ou peu histoire de pimenter un peu le quotidien. Certains pourraient sans doute trouver qu’il manque de caractère mais il faut se rassurer, son jumeau lui l’est pour deux.
Il voue un amour infini à son jumeau auquel il passerait presque tout les caprices, bien que leurs disputes soient légendaires et leurs réconciliations tout aussi tortueuses.


Physique: Plutôt grand avec son mètre quatre vingt dix, l’ange possède une superbe musculature qui n’a rien à envier à des confrères plus guerriers. Ses yeux d’un bleu limpide ont les accent infinis d’un ciel sans nuage, qui contemple avec indulgence celui qui sur qui il se pose. Sa mâchoire carrée viens mourir sur un sourire qui pourrait paraître parfois narquois, parfois hautain mais qui est surtout rieur. Généralement il préfère garder ses cheveux châtains plutôt court mais lorsqu’ils s’allongent quelque peu ses superbes boucles donne à ce jeune homme un visage auquel on donnerait le bon dieu sans confession, mais il faut se méfier des sourires trop innocent car qui sait quelle confession pourrait bien se retourner contre vous à l’heure de votre jugement ?

***

Histoire:

Tous ici, avez entendu ou lu la parabole du fils prodigue, mais combien d’entre vous peuvent savoir que ce n’était pas là qu’une histoire à faire comprendre aux autres qu’il faut garder l’esprit ouvert et accueillir ses enfants en apprenant le pardon. Mais quand Jésus Christ conta cette histoire au Pharisien qui murmurait sur son passage qu’il mangeait avec les pêcheurs, il ne raconta qu’une mince partie de cette dernière.

Un homme avait deux fils jumeaux.
Le moins sage, se nommait Mirhaïl, dit à son père:
"Père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir".
Et le père leur partagea son avoir.

Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout réalisé, partit pour un pays lointain et il y dilapida son bien dans une vie de désordre. Quand il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans l'indigence. Il alla se mettre au service d'un des citoyens de ce pays qui l'envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre des gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui en donnait.
Rentrant alors en lui-même, il se dit:

"Combien d'ouvriers de mon père ont du pain de reste, tandis que moi, ici, je meurs de faim! Je vais aller vers mon père et je lui dirai: Père, j'ai péché envers le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d'être appelé ton fils. Traite-moi comme un de tes ouvriers".

Il alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l'aperçut et fut pris de pitié: il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit: "Père, j'ai péché envers le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d'être appelé ton fils"
Mais le père dit à ses serviteurs:
"Vite, apportez la plus belle robe, et habillez-le; mettez-lui un anneau au doigt, des sandales aux pieds. Amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé".
Et ils se mirent à festoyer.

Son autre fils, Gabriel, était aux champs.
Quand, à son retour, il approcha de la maison, il entendit de la musique et des danses. Appelant un des serviteurs, il lui demanda ce que c'était. Celui-ci lui dit:
"C'est ton frère qui est arrivé, et ton père a tué le veau gras parce qu'il l'a vu revenir en bonne santé".
Alors il se mit en colère et il ne voulait pas entrer. Son père sortit pour l'en prier; mais il répliqua à son père:
"Voilà tant d'années que je te sers sans avoir jamais désobéi à tes ordres; et, à moi, tu n'as jamais donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais quand ton fils que voici est arrivé, lui qui a mangé ton avoir avec des filles, tu as tué le veau gras pour lui"!
Alors le père lui dit:
"Mon enfant, toi, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Mais il fallait festoyer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est vivant, il était perdu et il est retrouvé".

Ce que l’on ne dit pas c’est qu’enfant les jumeaux avaient été si proches et si complémentaires qu’ils avaient dormi dans le même lit jusqu’à l’age de treize ans où leur père les avaient surpris entrain de se découvrir et les avaient envoyés chacun à des activités différentes.
Mirhaïl était un jeune homme plein d’entrain et de vie, il avait toutes les peines du monde à se plier aux règles qui lui étaient imposées, il avait de grands rêves d’aventures et d’exploration dans lequel il emmenait son frère avec lui pour découvrir le monde.
Puis les enfants devinrent adultes et son frère devint pour tous un modèle de droiture, de justice, de préceptes et de vœux pieux. Mais dévotes paroles et pieuses actions servirent dans son cas à enrober de sucre le diable lui-même. Mais cela n’entachait en rien l’amour qu’il pouvait lui porter, il existait entre eux un lien à nul autre pareil et que nul ne pouvait comprendre, ils étaient un dans deux corps séparés.

Quand il ne voulu jamais savoir ce qu’il avait fait pendant le temps où il était partit suite à une terrible dispute sans précédent concernant leur avenir commun. Pour sa part Mirhaïl noya l’absence de sa moitié dans l’opulence et la décadence, il faillit prendre femme et finalement se ravisa, eut nombre de maîtresse et vécu dans le pêcher. Mais quand il revint sincèrement repentant vers son père, il n’avait qu’une idée en tête retrouver celui qui était toute sa vie et qui lui manquait tant.
Il ne pensait pas que la douleur l’aveuglerait à ce point et quand la lame perça ses flancs, il le serra dans ses bras, il l’avait embrassé sur les lèvres pour murmurer :
« Pardonne moi… Je t’ai abandonné… Mais nous nous retrouverons ma moitié, je comprends ton geste et je ne t’en tiens pas rigueur car mieux vaut mourir de ta main que loin de toi… »
Il avait trépassé sur ces derniers mots, le visage dans le creux de son cou, son dernier souffle pour lui murmurer qu’il l’aimait…

Au paradis, il avait attendu…
Et il attends encore…
Il y a quelques jours on le prévint qu’on avait besoin de peseurs d’âme en bas et qu’il allait enfin rencontrer celui avec qui il avait travaillé jusqu’ici de l’autre côté sans jamais voir son visage. Ainsi, il fut un des derniers envoyés sur Saevitia, heureusement, le paradis sans leurs archange c’était vraiment un sacré bordel et puis c’était sinistre…

***

Pouvoirs:
Pouvoirs généraux
    * Caméléon : L’ange ou le démon à le pouvoir de modifier son aura pour la faire croire humaine, démon où ange d’un rang inférieur.
    * Attaque mentale : Le pouvoir permet de faire naître dans la tête de la victime qui la subit une douleur insoutenable qui l’empêche de penser, de se mouvoir allant même jusqu’à causer des dégâts physiques au personnage (saignement du nez, des yeux, des oreilles, auto flagellation, etc.)
    * Ange gardien : L’ange crée un lien avec la personne dont il devient l’ange gardien. A partir de cet instant il saura toujours où elle se trouve et si elle a besoin d’aide pour venir la rejoindre par le biais d’un portail qui est éminemment lié à cette personne.
    * Epée de Damoclès :Cette épée est une épée bénite ayant sa propre volonté et sa propre intelligence, un peu comme Excalibur, après avoir été invoquée, elle aide son porteur à se battre mais uniquement pour se défendre ou si la cause est juste. Si elle possède une cible désignée à l’expiation, elle le poursuivra pour le tuer jusqu’à ce que ce soit fait ou que le sort soit levé. Cette capacité nécessite néanmoins que l’ange qui la porte cesse toute activité pour se concentrer.
    * Equilibre : Il arrive parfois que deux adversaire s’affrontant au corps à corps soit d’inégales puissances. Et bien afin que le combat soit plus juste, l’ange à la possibilité d’user de son pouvoir afin d’équilibrer les forces des partis en présence.



Pouvoirs des anges de la pesée des âmes
    * Teinture d’aura : Vous avez toujours pensé que votre voisin de palier était un démon, c’était écrit sur son aura à des kilomètres à la ronde ? Et bien imaginez, un matin vous vous levez, il a une aura angélique. On vous aurait trompé ? Qui sait… (ce n’est qu’une illusion)
    * Jugement des âmes : Votre âme est mise dans une balance le temps d’être pesée. Si le bon côté pèse plus lourd que le mauvais tant mieux pour vous mais si le mauvais prime, vous serez condamner comme atlas à porter littéralement sur vos épaules le poids de vos pêcher le temps qu’il jugera nécessaire à votre expiation. Mieux vaut en avoir le moins possible…
    * Canonisation : Ce pouvoir permet à l’ange qui le possède de transformer un humain consentant en soldat de dieu c'est-à-dire en incarnat potentiel pour les anges descendu sur terre.
    * Résurrection : Ce pouvoir accorde a son possesseur le pouvoir de ramener a la vie une personne qui viens tout juste de mourir mais il devient définitivement lié à l’ange qui l’a ramené à la vie, si cet ange meurt, celui qu’il a ramené à la vie de même.
    * Changement de camps: Il arrive parfois qu’une erreur ai pu être fait au moment du jugement initial. Si Dieu est infaillible ce n’est hélas pas le cas de son administration. Toujours est-il qu’il est possible à l’ange possédant ce pouvoir de faire un ange d’un démon et inversement. (Possible qu’une fois par personnage)


***

Type d'esclave / de maître souhaités: Sans maître, ni esclave, il faut respecter la neutralité et l’équilibre quand même. Bon peut-être pour son jumeau…

Nom de votre Avatar: Simon Woods

Comment avez-vous connu Saevitia?
On me l’a conseillé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
Divin Compte Fondateur
avatar

Messages : 99

L'Evangile selon...
Domaine: DIEU
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître:

MessageSujet: Re: Mirhaïl, Séraphin de la pesée des Âmes   Jeu 5 Aoû - 11:49

Je sens que je vais regrèter amèrement cette décision mais tu es peut-être le dernier qui puisse les infléchir.
Pas de bêtise, tiens toi à carreau ou tu vas m'entendre.
Validé

_________________
Je suis Dieu, Compte fondateur du Saint Forum en ce bas Monde.
Il est inutile de m'écrire car je suis momentanément indisponible.
On me dit séquestré dans mon Loft Paradisiaque. C'est effectivement le cas.
Donc, engeance de la pire espèce, si vous désirez un coup de main divine, adressez-vous à mes Saints... Sève, Ambre, Hell's Sound ou Ieoshua Mastema.

Et pour le reste... faites comme moi:
démerdez-vous!

A bon entendeur, Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saevitia.forumactif.org
 
Mirhaïl, Séraphin de la pesée des Âmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saevitia :: Aux portes de Saevitia :: le Codex des Personnages :: Anges Validés-
Sauter vers: