Interdit aux mineurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Evangéline Sawyer, esclave humaine

Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu
Divin Compte Fondateur
avatar

Messages : 99

L'Evangile selon...
Domaine: DIEU
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître:

MessageSujet: Evangéline Sawyer, esclave humaine   Jeu 5 Aoû - 7:46

Nom + Prénom Evangéline Sawyer

Age 23 ans

Race: Humaine & esclave

Type / Domaine --


Caractère:
Un visage d’ange, une douceur mystérieuse refoulant les tourments inconnues de la jeune femme….Un voile de mystère enveloppe cette jeune femme. Mystérieuse et renfermée, elle déteste parler de son passé.


L'opinion des autres fût l'aspect principal de nombreuses années à se chercher en temps que femme et à haïr le reflet d'elle-même dans le mirroir. Le jour où elle décida de se regarder véritablement dans la glace et d'accepter la personne qu'elle était fût une délivrance incroyable. Après toutes ces années de souffrance et de dénie, elle avait enfin le courage de se regarder et d'assumer la réalité. Elle était devenue une femme d'une beauté qui lui était unique. Evangéline est d'un caractère assez particulier. Dû à un manque flagrant d'attention et de chaleur affective dans sa jeunesse, elle réussit tant bien que mal à différencier les bases de ce qu'est une émotion...un sentiment. Elle se retrouve confuse lorsqu'on la complimente. Lorsqu'elle se sent menacée, elle a tendance à se replier sur elle-même et, en fonction de la peur qu'elle ressent, soit elle choisira de se faire toute petite, soit elle en deviendra agressive. Elle est aussi très têtue et lorsqu'elle est persuadée de quelque chose, il est très difficile - voir impossible - de modifier sa façon de penser ou de la faire changer d'avis.
Observatrice, Evangéline a un œil de lynx. La jeune femme a quasiment un don pour juger les gens au premier coup d'œil. Déterminée, la jeune femme à toujours était une battante savant se relever après chaque coup dure ne perdant pas courage, déterminée à atteindre ses objectifs, quand elle se fixe un objectif elle le tient jusqu'au bout et n'abandonnera jamais... Aujourd'hui cette facette et poussée au maximum, elle est devenue prête à tout surtout au pire. Active, La jeune fille n'est pas du genre à végété toute la journée devant la télé elle à besoin d’action, de bouger, de vivre tout simplement et cette activité ambiante elle à le don de la transmettre aux autres et de les faire sortir de leurs léthargie. Organisée, Evangéline est dotée d'un grand sang-froid, d'une bonne dose de pragmatisme et de jugeote. Elle a les pieds sur terre, est assez mature et a une bonne compréhension du comportement humain. Imprévisible, parfois même impulsive, personne ne peut prévoir ses réactions. Susceptible, une mauvaise remarque ou une injustice peut la faire entrer dans une colère noire. De plus, elle accorde difficilement sa confiance et pardonne difficilement, se montrant souvent rancunière. Malgré son tempérament bien trempé, Evy cache une grande sensibilité. Émotive, sa fragilité intérieure la rend douce et attachante. Néanmoins, rares sont ceux qui peuvent profiter de sa gentillesse. La jeune femme se montre très forte et ressort toujours fière même d’une situation des plus humiliantes. Dynamique, elle déborde d’énergie et paraît infatigable.

Physique:
Au niveau de son corps, la jolie blonde n’est pas à plaindre bien au contraire. Elle a une silhouette digne des plus grands mannequins de la planète et est tout simplement superbe. D’une silhouette haute et élancée, Evangéline fait partie de ces femmes à la démarche souple et féline que l’on remarque aisément au milieu d’une foule, ces femmes au port de tête altier, au charisme élégant et hypnotique. Cette grâce et cette facilité de mouvement s’accompagnent d’une musculature sèche et discrète, dues aux entraînements quotidiens auxquels elle s’astreint. Elle fait preuve d’une classe innée et n’a pas besoin d’en faire trop pour être séduisante, le naturel fait tout chez elle. Ses jambes sont fines et longues, galbées, sa taille est fine et marquée accentuant le dessin de son ventre parfaitement plat, ses seins sont en harmonie avec le reste de sa silhouette, ni trop ni trop peu, ils sont fermes et bien dessiné.
Enfin, sa peau est douce et parfumée, légèrement fruitée . La nature semble s’être penchée sur son berceau et avoir passé un temps fou à régler chaque détail avec minutie, faisant d’elle un tout harmonieux. En effet, ses traits sont fins et inspirent la douceur, ses lèvres sont à elles seules, une véritable tentation à laquelle il est difficile de résister et c’est sans doute pire lorsqu’elle vous offre un sourire plein de sincérité et de sensualité. Mais ce serait presque supportable si elle n’avait que le minois de mignon mais comme je le disais plus tôt, elle a tout pour elle. En plus d’avoir un visage agréable, son corps semble avoir été sculpté par les dieux, faisant d’elle un modèle pour toutes les femmes du monde, possédant des mensurations parfaites. Ni trop peu, ni pas assez. Des formes rebondies où il le faut qu’elle ne manque jamais de mettre en valeur, moulant sa poitrine dans des hauts scandaleusement moulant ou ses fesses rebondies de danseuse dans un pantalon incroyablement serré. C’est sa façon d’être femme et d’assumer cette part d’elle. Pour compléter la panoplie, elle possède une chevelure de blé et ondulée qui lui arrive en bas du dos et qui cascade magnifiquement, ondulant de ci de là. Petite précaution, évitez de les lui toucher, elle risquerait fort de vous botter le cul pour avoir osé.
Ses dents sont parfaitement alignées, et d’une blancheur étincelante, qui laisse supposer au commun des mortels qu’elle suit une hygiène dentaire draconienne. Elles sont surplombées par des lèvres pleines et charnues, légèrement rosées et sensuellement naturelle. Uniquement lorsqu’elle sera décidée, ses muqueuses sensuelles s’étireront en un sourire, et alors son visage de statue s’animera. Son visage, encadré par une épaisse chevelure blonde dont de nombreuses mèches s’échappent au gré du vent, possède les traits délicats.
Sa démarche est sensuelle et féline, elle avance toujours d’un pas assuré. Elle porte un tatouage de dragon à l’encre de chine dans le bas du dos. Ce que l’on remarque le plus chez elle, ce sont ses yeux : légèrement en amande, ils sont d’un bleu aux multiples reflets assez inhabituel, qui a tendance à foncer ou à s’éclaircir selon la luminosité, rendant son regard tour à tour doux et tendre, vif ou encore déterminé. Les regards masculins sont nombreux à s’attarder sur elle, bien que cet intérêt ne soit pas dû qu’à simple beauté mais à cette alliance indéfinissable de douceur et d’intensité que la jeune femme dégage, ce contraste de force et de faiblesse.

Elle ne connait pas de meilleure manière de calmer ses nerfs qu’en dansant pendant plusieurs heures. Elle a le rythme dans la peau et sait bouger son corps mieux que personne, ce qui a d’ailleurs favorisé son apprentissage en tant que danseuse chanteuse. Elle fait énormément de sport pour conserver sa silhouette fine et fuselée, avec une nette préférence pour le footing.


Histoire:
Evangéline n'a pas une histoire des plus tranquilles si on peut dire. Elle a vécu beaucoup de souffrances et de tourments avant d'arriver à ce qu'elle est maintenant. Mais pour tout comprendre il faut commencer par le commencement des choses.
Elle n'a pas une histoire malheureuse, mais elle a une histoire horrible ... Une vie somme toute banale, comparable à tant d'autre... Oui, mais pas unique...Tous les humains dans cette cité possèdent pratiquement la même histoire.Pas de tueur en série ou autres choses farfelues dans le genre, juste des emmerdes à plein temps et une fuite sans merci. Non, une histoire où Dieu abandonna les humains sous le joug des Anges et des Démons dans un monde qui n’était qu’autre l’enfer pour ces pauvres âmes sans défense et un paradis pour d’autres.
Evangéline est née un soir orageux, le 22 Septembre, dans un banal hôpital public, il y a vingt trois ans de cela. Vivant dans l'un des plus mauvais quartiers de cette cité-état appelée Saevitia , plus exactement dans les bidonvilles ,dans une petit habitation minable et délabrée qu’on appellerai plutôt ça un taudis, Evangéline était enfant unique malheureusement, elle aurait eu peut être besoin d'avoir des contacts aimant autour d'elle, elle aurait eu quelqu'un près d'elle, se réconforter l'un et l'autre, mais la vie en avait décidé autrement. Evangéline n'était pas une enfant souhaitée, loin de là. Mais ils n’avaient pas eu assez d’argent pour que la mère avorte. Fille de Kate Sawyer, une serveuse et danseuse dans un bar, elle y travaille depuis maintenant 10 ans, à partir de ses 18 ans, et le père, Peter Sawyer ne travaillait pas, ou plutôt il était un ancien militaire. Le père de la jeune femme avait toujours souhaité avoir un garçon, c'est pourquoi à sa naissance, ce fut sa mère qui choisit le nom d’Evangéline, son père n'ayant que des prénoms masculins en tête. Durant toute son enfance, il lui interdit de montrer ses émotions, ainsi que de jouer avec les autres petites filles. Et lorsque la question " Pourquoi ? " sortait de sa bouche, il s'empressait de lui répondre qu'elle n'était pas comme les autres enfants et qu'elle n'avait par conséquent rien à faire avec eux. Protégée par une mère possessive et insouciante, avec qui elle partage son engouement pour la musique, la danse et le dessin. A un an, alors qu’elle sait à peine marchée, elle remue déjà sur des musiques latines, et orientales. Son père quant à lui, est sans cesse absent. A la maison, ce n’était jamais la joie quand il était présent. Il méprise sa femme qu’il ne désire plus, lui reprochant entre autre de ne lui avoir donné qu’une fille. Plus les années passent, plus la cruauté paternelle augmente, jusqu’à s’exprimer par des actes. Peu de temps après l’anniversaire de ses huit ans, son père rentre à la maison, un regard plus noir que d’habitude. Il se met à hurler sur son épouse, qui prépare le maigre dîner en hâte, l’accusant de l’avoir trompé. Paranoïaque et jaloux par orgueil, après avoir bu, il la roue de coups, avec une violence épouvantable. Evangéline, cachée à l'arrière de la cuisine, éclate en sanglot, essayant d'arrêter son père qui disparaît par la porte.


Depuis cet évènement, Evangéline le hais à un point inimaginable et sa mères autrefois pleine d’assurance et d’insouciance, se transforme en une femme renfermée et désabusée. Elle ne pouvait supporter son comportement quand il buvait, c’était un homme dépendant de l’alcool.Ces séances de violence se multiplient, avec de plus en plus de sadisme de la part de son père. Chaque soir elle s'endort avec la crainte de se lever un matin et de voir sa mère étendue sur le carrelage, dans une flaque de sang. De plus en plus de cauchemars la terrifient la nuit et finit par dormir de moins en moins. Ses troubles du sommeil, ses crises d’angoisses à répétitions, l’obligent à dormir pendant les heures de cours, ou pendant l’heure du déjeuner.
La petite fille douce et enthousiaste qu’elle était, se transforma en une enfant réservée, craintive et distante. La danse devînt alors un moyen pour elle de sortir de cette réalité dans laquelle elle était impuissante, et le dessin de s’exprimer autrement qu’avec des mots. Heureusement pour elle, elle avait en elle un talent artistique exceptionnel. Elle commença par jouer dans la rue.C’est à l’âge de ses 9 ans, qu’Evangéline perdit sa mère alors qu’une patrouille la captura pour la vendre au marché des esclaves. Depuis ce jour, jamais plus elle ne put revoir sa mère.


Son père tenta de la faire ressembler au garçon qu'il n'avait pas eut en l'obligeant à faire des arts martiaux quand elle eut 16 ans. En acceptant de subir en silence, elle savait les conséquences que ses cours engendreraient. Cependant cette activité lui permit de développer des facultés qu’elle ne possédait pas et de renforcer son caractère. Plus sa technique se perfectionnait, plus elle se concentrait sur la maîtrise de ses émotions et de son corps. Elle apprit à se dépasser, à anticiper et à élaborer une stratégie de combat. C'était une élève particulièrement douée, qui semblait acquérir la rage et la maîtrise d'un adulte. Elle était faite pour le combat. Devant un tel don, son père devint de plus en plus exigent, il lui enseigna le maniement des armes, l'escalade et l'endurance. Au moins, après ça, elle aura l’occasion de se défendre face à ses adversaires si un jour ils risquaient de la capturer. Car honnêtement, il ne sera pas toujours là pour la défendre et de la protéger. Il s’en voulait terriblement de n’avoir pas protégé sa femme comme il le devait..et il regrettait même des gestes violents envers elle..Si seulement, il pouvait arrêter de boire…
A l’âge de ses 23 ans, Evangéline était seule au monde, son père n’était plus de ce monde impitoyable. Et puis la belle affaire, il ne méritait pas qu’elle le pleure. Pourtant, elle était triste, elle n’avait plus d’épaules sur qui compter. Elle n’avait plus de chez soi, elle vagabondait les rues, fuyant, se cachant de la patrouille, des Anges et des Démons. Toujours armée d’un couteau, Evangéline était toujours aux aguets depuis un soir, un soir tragique, à l’âge de ses 18 ans, où elle avait été violée par un homme plus âgé qu’elle, elle n’avait pas pu le contrôler, et de s’enfuir. Il n’en avait fait qu’une bouchée d’elle sans aucune pitié, profitant que la jeune femme était à sa merci, et qu’il lui vole le seul cadeau qu’elle pouvait offrir à celui qu’elle aimerait, sa virginité. Il était bien trop tard, elle avait souillée comme une chienne mais la jeune femme avait réussi sous un élan de désespoir, de s’emparer de son arme et de poignarder le monstre en plein cœur. Elle ne savait pas si elle l’avait tué, mais elle n’avait attendu pour vérifier, elle s’était élancée sans un regard en arrière, courant sans but, voulant s’échapper de ce moment horrible. Jamais plus, elle ne pourrait oublier ça. Comment le pourrait-elle ? En tout cas, jamais vous la verrai avec un homme sans son consentement, tellement dégoutée par les hommes et leurs plaisirs bestiaux. Elle ne pouvait supporter qu’on la touche.
Pour gagner sa vie et survivre dans cette cité de l’enfer, elle prêtait ses talents de danseuse et de chanteuse dans des petits bars. Un soir, tandis qu’elle sortait d’un bar après avoir dansé sur scène, elle marchait dans les ruelles, sentant que quelqu’un la suivait. Au moment où elle se détournait, elle sentit soudain qu’on lui adressa un sacré coup à la tête. Evangéline s’écroula au sol après s’être évanouie sous le coup de l’inconnu. Le lendemain après midi, la jeune femme se réveilla, gémissant de douleur, se trouvant dans une cellule sombre du souk.

Pouvoirs: Le charme irrésitible est son seul pouvoir xD

Type d'esclave / de maître souhaités : Un maître au caractére difficile et dominant. Un être capable de la rendre soumise. Je vous souhaite bien du courage..
Nom de votre Avatar: Scarlett Johansson
Comment avez-vous connu Saevitia? Un ami

_________________
Je suis Dieu, Compte fondateur du Saint Forum en ce bas Monde.
Il est inutile de m'écrire car je suis momentanément indisponible.
On me dit séquestré dans mon Loft Paradisiaque. C'est effectivement le cas.
Donc, engeance de la pire espèce, si vous désirez un coup de main divine, adressez-vous à mes Saints... Sève, Ambre, Hell's Sound ou Ieoshua Mastema.

Et pour le reste... faites comme moi:
démerdez-vous!

A bon entendeur, Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saevitia.forumactif.org
 
Evangéline Sawyer, esclave humaine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saevitia :: Aux portes de Saevitia :: le Codex des Personnages :: Personnages récurents-
Sauter vers: