Interdit aux mineurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phosphoros, Ange de l'Inquisition

Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu
Divin Compte Fondateur
avatar

Messages : 99

L'Evangile selon...
Domaine: DIEU
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître:

MessageSujet: Phosphoros, Ange de l'Inquisition   Jeu 5 Aoû - 6:59

Nom + Prénom Phosphoros

Age 1630 ans

Race: Ange

Type / Domaine Domaine de l'inquisition

Lié à Nell, Archange des sources et Herina Dan, Chef des Révolutionnaires humains
Membre de la révolution humaine

Caractère:
Le domaine avait toujours une influence sur le caractère d'un ange. Cela allait de soi, surtout si ses anges se concentraient qu'à leur fonction. Phosphoros ne dérogeait pas à la règle. Etant un ange de l'inquisition, son caractère avait pris un coup. Ainsi il cultivait le mystère, la solitude et le silence absolu. Il avait pris la mauvaise habitude de ne dire que ce qui était nécessaire. Cela entraînait une difficulté réelle pour engager une conversation avec cet homme, vu qu'il n'aligne que trois voir quatre mots.

Mais ce n'était pas tout pour la simple raison que les membres de son domaine se laissaient submerger par la passion et les tentations interdites. Et cela n'était pas blâmé par le Seigneur car pour combattre ton ennemi, il fallait le connaître. Ainsi Phosphoros comme ses frères n'hésiteront pas à accomplir le mal pour comprendre, car seul le libre arbitre permettait véritablement de voir la vérité et le bien. En outre cela allait bien plus loin, car tous les membres du domaine n'hésitaient pas à utiliser des moyens peu orthodoxes pour parvenir à leur fin. Ainsi Phosphoros avait déjà tué des humains " innocents " juste pour obtenir une influence contre la lutte des démons. Et il n'était pas soucié tout comme ses frères, par leurs confrères de la justice, car un bon ange de l'inquisition était un ange calculateur et froid, un anti-bienfaisant par excellence.

Néanmoins, il fallait nuancer car un ange pouvait développer d'autres aspects de sa personnalité sans influence du monde extérieur. Ainsi Phosphoros était un ange qui se sentait très seul et qu'il espérait peut-être un jour rencontré l'amour, le grand amour. Cela semblait ridicule, mais quand il était sur Terre, il enviait les humains, la famille et tout ce bonheur. Lui, il n'avait le droit que d'obéir et de vivre ce bonheur par procuration. Cela le frustrait dans un sens de se sentir si proche de son rêve, mais aussi si éloigner. Et cela était encore plus gênant dû fait qu'il vouait une loyauté sans faille aux cieux, il refusait catégoriquement d'enfreindre des règles qui n'avaient aucune utilité à par pour son égaux.



Physique:

Comment pourrait-on décrire l'ange alors que c'était l'être le beau dans l'univers. L'aura, le charisme, les formes étaient parfaites, impossible de dire autre chose. Mais les anges entre eux voyaient des différences. Ainsi Phosphoros possédaient des différences physiques très significatives. Ayant un look dépravé pour un ange, cela masque les quelques cicatrices acquises sur son visage. Pour le corps, il ne pouvait pas les cacher et ainsi ce n'était pas rare de contempler ses nombreuses blessures de guerre. Et encore sa taille, dans les "un mètre quatre-vingt", rendait les cicatrices encore plus importantes. Et son corps musclé ne faisaient que souligner les sillons des blessures.

Pour tout le reste, Phosphoros était un ange qui s'habille comme un homme. Il fallait dire, il passait le clair de son temps parmi la population humaine pour cause de mission. C'était donc normal qu'au bout de mille ans de services, il garda quelques manies. Et donc il s'habille selon ses goûts, dégradant légèrement son côté beau gosse ou tête d'ange si vous préfériez.


Histoire:
Tout ange naît et meurt un jour, car le monde vit et disparaît dans ce monde, tel dictait la roue du cycle de la vie.

Je naquis trente ans avant l'an mille, la première fin du monde d'après les religions de l'époque et il n'y avait pas tort dans un sens. Car malgré que mes frères de race profitent du confort, je ne pus rester très longtemps au doux royaume divin dû à ma première mission. Je fus envoyé pour combattre les forces du mal qui tentaient de prendre le contrôle du royaume des humains et je n'étais âgé qu'à peine de trente, dérisoire par rapport à d'autres anges. Et durant ce conflit, enfin ses escarmouches, je me fis suffisamment discrets pour essayer de rester en vie et ne pas commettre d'impaire. Il fallait dire, rares étaient les jeunes recrues qui survivaient dans notre domaine. Nous étions condamnés à vaincre ou à se faire vaincre. Nous n'étions pas le bras armé de Dieu, mais plutôt sa main. Nous étions les Mains de Dieux, ses Yeux et ses Oreilles. Cela était un honneur, mais aussi une malédiction. Nous étions nés esclaves du bien, esclaves de nos responsabilités et nous l'avions tous acceptés sans aucune exception, car tel était notre choix. Nous avions choisi une voie de souffrance, de damnation, mais aussi de bonté et d'humanité. Chaque choix a des conséquences. Et il était trop facile de choisir la facilité, il était plus intéressant d'emprunter la voie de la difficulté, là où seul un fou ou un courageux puisse faire la différence.

Ainsi j'avais survécu à cette escarmouche. Mon clan n'avait pas subi de lourdes pertes, vu que nous n'étions pas en première ligne. Nous avions juste accompli des missions pouvant être désignées comme insolite ou improbable. Certes il y avait de temps en temps des batailles rangées, mais nos fonctions nous emmenèrent sur d'autres voies et sur d'autres missions. Et ainsi grâce à ma première mission, j'avais pu voir et apprendre ce que j'allais faire jusqu'à la fin de ma vie. Cette expérience avait été le meilleur mentor que je ne pouvais espérer, car en observant mes collègues, je savais ce que j'allais accomplir. C'était dans l'ordre des choses et j'avais accepté ce choix.

Ma condition n'était pas si mauvaise, car même si nous ne retournions au paradis rarement et seulement pour recevoir nos nouveaux ordres, nous nous étions fondus dans la masse humaine. Nous étions les anges les plus étranges, pouvant même se faire passer pour des humains, pour repérer les anges perturbateurs et pouvoir agir sur les démons les plus fourbes, si cela devait être fait. Mon clan n'était pas la première ligne de défense, mais la dernière, celle qui observe, prévienne et qui réagisse si la situation nous est contrainte. C'était rare que je doive m'occuper d'un démon, car je laissais au fils de l'épée. C'était leur rôle, pas le nôtre. Ainsi pendant près de 1000 ans, je n'étais juste qu'un observateur parmi la foule, sortant de l'ombre quand cela soit nécessaire. Mais des événements allaient bientôt m'obliger à sortir du néant et devenir un acteur de l'équilibre et non plus qu'un spectateur.

Un 6 Mai 2012, les humains avaient pu voir à quel point ils étaient ignares. Et pour ma part, j'avais pu constater à quel point le Seigneur pouvait être si long, car des centaines de démons sortaient des enfers. " Il n'y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur Terre... il n'y a plus de place en enfer ", phrase que je me répétais en boucle. Les anges se trouvant sur Terre avaient tous essayés de maintenir les démons éloignés. Moi-même je n'avais jamais vu autant de forces de mal dans ma vie et je devais sortir de mon statut passif pour essayer de sauver des vies. Ainsi j'avais combattu avec d'autres frères de mon clan, des groupes de démons. Certes nous n'étions pas nombreux, mais les renforts prenaient du temps, comme si le paradis semblait être hors du temps. Il nous avait fallu presque trois semaines pour voir la cavalerie venir nous prêter main-forte et Dieu n'y était pas été de main morte.

J'avais l'impression que le paradis avait été vidé de ses anges pour affronter les démons sur Terre, ce royaume qui devait rester neutre. Je commençais aussi à comprendre que le monde était entrain de changer, mais je ne savais pas encore sur quel point. Participant activement à la guerre durant trois longues années, notre archange nous avait mit en garde contre nos autres frères d'anges. Cela m'avait paru grotesque, mais quand le Seigneur nous réclamait aux cieux, aucun ange n'avait répondu à l'appel à pars les anges de l'inquisition, nous.

La conséquence de ce choix par notre archange fut terrible. Les autres anges nous avait directement ciblé comme ennemi à abattre. Dans leur regard, je vis que mes frères ne voulaient plus retourner au paradis, mais tourner le dos au Seigneur. Dans leur regard, je vis la seconde traîtrise des anges. J'étais confus, car je devais choisir de combattre mes frères de race ou combattre pour tous ce que j'avais sauvegardé. Mon clan avait choisi l'honneur et j'avais fait de même.

Ainsi après les trois années de guerre, une quatrième suivit, mais ce n'était plus les démons contre les anges, mais des anges contre d'autres anges. Les forces de mon camps étaient moindres, mais nous nous étions retranchés à ce que nous pouvions appeler une place forte. Pendant un an, je vis les miens tombés les uns après les autres, mais pendant un an, je vis aussi le courage et le déterminisme de savoir que nous avions fait le bon choix.
Cette guerre fut terminé en une bataille, la prise même de notre place forte. Les forces angéliques, nombreuses, nous avaient décimés dans le plus grand nombre après même une résistance farouche, mais veine. Voici les moments précis de ce qui scellèrent l'union des anges contre le créateur.


Souvenir de Phosphoros a écrit:


C'était une belle journée, une très belle journée. Mais vers les deux heures de l'après-midi, le ciel assombrit. Sortant de nos quartiers, je vis dans le ciel une marée d'ailés volantes plus beau les unes que les autres. Ils étaient en formation, une formation contre un ennemi, une formation contre nous. D'un simple regard, je vis que nous étions un contre cent, voir un contre mille. Mais cela n'avait aucune importance, car notre leader, l'archange de l'inquisition, se plaça devant nous et était prêt à nous guider. Sa voix étaient troublés et manquait légèrement d'assurance. Cela signifiait qu'une seule chose, il savait que nous n'allions pas gagner cette bataille, mais qu'importe, nous le savions déjà, nous attendions cette mort depuis un an.

Avant que la vague aille nous frapper, notre archange nous ordonna :


" Si je meurs, vous devez battre en retraite. Ma mort signifiera que cette guerre est terminé. Ne perdez pas la vie bêtement, sauf si vous n'avez plus que le choix de les rejoindre. "

Dans nos rangs, il y avait des anges protecteurs, des anges rédempteurs, des anges exorcistes, des anges des végétaux et tous les anges de l'inquisition. Nous, les anges de l'inquisition répondions d'une même voix :

" Nous sommes honoré de servir vous ainsi que de servir le Seigneur. Et la mort ne sera qu'un beau cadeau si nous le partagerons ensemble.
- Ainsi soit-il ! "

Et là, les traîtres avaient chargé. J'aurais aimé dire que nous avions combattu des heures, que nous avions infligés des lourdes pertes au rang adverse, mais la seule et triste réalité, c'était que nous avions montré qu’une résistance symbolique. Je n'avais guère le temps de voir autour de moi, sauf le fait que nous étions tous occupés par de multiples anges et que de temps en temps, je vis un de mes frères tombés sans que je puisse réagir. Puis tout à coup, je sentais quelque chose me faire plier le genoux et un ange me maîtrisa. C'était à ce moment que je vis notre leader se battre comme un beau diable, mais incapable de vaincre les autres archanges. Je le vis terrasser, je le vis s'effondrer, mais pas celui de son dernier soupir. Non ! Ce dernier soupir était réservé à la graine de la rébellion contre les rebelles eux-mêmes. Ainsi notre archange déclencha un pouvoir inconnu, mais suffisamment puissant pour éblouir. Mon instinct me dictait de m'enfouir et que je n'avais quelques secondes avant que celui qui avait su me maîtriser, allait m'achever. Ainsi déployant mes ailes, je pris les cieux avec une poignée de survivants. Nous étions tous consterner, sachant pertinemment que nous allions être traqué et tué. Néanmoins nous avions un engagement et d'un simple regard, nous avions décidé de nous séparer pour augmenter la difficulté à nos ennemis de nous retrouver.

La fuite ne dura pas longtemps. En effet, les survivants avaient décidé de se retrouver pour unir leur force. Etant donné que j'en faisais partir, ma place était indéniablement dans ces lieux. A mon arrivée, je peux voir une dizaine d'anges de l'inquisition, un ange rédempteur et cinq autres anges que je ne pus discerner par manque de temps. Car si nous étions au courant de ce rendez-vous, d'autres anges pouvaient l'être, des traîtres par exemple. Et le battement d'ailes indiquait que c'était l'un de nos ennemis. Ce n'était pas très difficile, vu que c'était un archange et que le seul archange de notre côté était mort.

La situation nous paraissait hasardeuse, car même réunis et pouvant tenir tête à un archange, nous ferions pas le poids contre les renforts. Ainsi les anges n'appartenant pas à l'inquisition commençaient à s'en aller pendant que mon clan se préparait à gagner du temps. Mais avant que tout le monde puisse partir, l'ange rédempteur dit :


" Stop ! "

Mon regard se posa sur lui, puis je regardais les autres anges de mon clan. Par ma plus grande surprise, j'étais le plus vieux, mais de grade équivalent avec les autres. Ses derniers m'avaient désignés leader d'un simple regard, juste à cause de mon âge. Ne pouvant ne pas rester statique, je lâchais mes mots tout en observant qui était l'archange.

" Pourquoi !
- Il cherche la Rédemption ! "

Sur le coup, j'aurais pu croire, mais l'archange en question me donnait des doutes. C'était Ambre, le leader de la séparation et sûrement le commanditaire du massacre de nos forces. Pourtant je ne l'avais pas vu dans la bataille et j'avais entendu dire qu'elle était très proche de notre leader spirituel. Mais cela me laissait perplexe, car c'était celle que nous devions tuer à tout prix. Il fallait gagner du temps pour vivre et pour la tuer.

" Très bien, puis ma voix se fit puissante en direction de l'archange. Que viens-tu chercher !
- Je suis ici pour essayer de sauver votre vie, pour espérer le pardon de l'archange qui nous a quitté.
- Tu es responsable de son départ !
- Cela ne te regarde pas. Tout ce que je peux te garantir, c'est que vos vies sont sauvés et que tous ce que vous avez fait, seront oubliés par les autres anges. "

Mon regard se posait des non-membres de mon clan et je vis qu'il voulait accepter. Je leur énonçais leur droit.

" Vous pouvez quitter et accepter sa proposition, mais cela vous coûtera votre vie le jour où les miens vous rencontreront. "

Ils acquiescèrent, et se mis derrière l'archange. Les anges de l'inquisition étaient seuls, mais prêt à se battre. Sauf que quelque chose d'inattendu survient.

" Sachez que si vous venez à réussir votre fin, vous condamnerez la Terre à la domination du mal "

Plus un pour elle. Je ne savais plus trop quoi faire ou trop quoi dire. Ainsi une idée me vint dans la tête et je lui proposai.

" Tant que l'équilibre est maintenu, nous vous traquerons et vous tuerons. Si le bien est en déclin, nos forces vous aideront dans l'ombre. Saches que le pardon, tu ne le trouveras qu'avec ses anges qui te suivent, car nous, nous te pardonnerons qu'à la fin où tu accepteras la décision du Seigneur. "

C'était le pacte des anges.

Depuis ce temps, un peu plus de 500 ans, je combattais autant les anges que les démons. Certes je ne faisais pas de miracle, j'en tuais un ou deux par mois, mais c'était déjà ça. Quand je pouvais sauvé une ou deux vies humaines, c'était une ou deux vies sauvés. C'était une petite goutte, mais une petite goutte plus une petite goutte donneraient sûrement une rivière puis un fleuve, voir un océan.

Puis quelque chose m'intrigua, les anges semblaient se déplacer en direction d'un point unique. Et c'était à ce moment là que je vis une autre bataille. Elle dura vingt ans, vingt ans où je pus tuer en toute discrétion faisant croire que c'était un espion du camps ennemis l'auteur du crime. C'était en quelques sortes ma revanche, mais quand les camps avaient fait la paix, je me trouvai totalement dénué et j'avais dû à nouveau ombre pour rester en vie, attendant un moment pour tuer à nouveau.

Ainsi depuis quelques années, je continuais ma lutte face à la traîtrise de ma race, au prix de ma vie. Je jouais de manière soliste, mais au moins je le faisais au nom du bien. J'espérais juste que je reste suffisamment en vie pour voir à nouveau le bien immerger de cette planète souillé par les ailés.


Pouvoirs:
- Ombre parmi les ombres.
Ce pouvoir est lié au statut même de Phosphoros. Ce don permet à l'ange de cacher son identité, sa nature et tous ce qui est lié à sa mission aux autres. Ce qui veut dire que si un télépathe cherche une information dans des dossiers top secrets des anges, ce pouvoir bloque. Un autre des effets est que Phosphoros peut décider que les gens oublient sa personne quand il ne se trouve pas dans la même pièce. Vous savez, c'est le moment où vous connaissez quelqu'un, mais que vous êtes incapables de retrouver son visage ou son prénom.
- Maîtriser du feu divin
Ce don est le don par excellence des inquisiteurs. En effet, les anges étant dans le domaine de l'inquisition se voient confier ce don. Ils deviennent donc des pyromanes, pouvant donner la forme de cette flamme divine selon leur volonté et surtout inoffensif envers leur corps. Le résultat donne souvent une arme de corps à corps. La particularité est que si cette flamme touche une personne autre que le créateur, elle se voit infligé des blessures presque insoignable où seuls les anges de la guérison connaissent un remède. Et encore, cela dépend du type de blessure.
- Intuition de la vérité
Voici le pouvoir qui permet un inquisiteur de faire la différence entre sa proie et son protégé. Quand il regarde la personne, il voit la nature et sa puissance magique. Il ressent aussi si son interlocuteur lui ment ou non et si celui-ci utilise des pouvoirs ou non. Ainsi un inquisiteur avec ce don peut ressentir sa proie et savoir qu'il ne se trompe. Mais ce qui est encore plus intéressant, c'est que ce pouvoir a un rayon augmentant avec le niveau de l'ange, ce qu'il lui permet d'avoir un radar dans sa tête comme on le pourrait imagé.
- Mémoire universel
La mémoire de Phosphoros lui permet de ne jamais faire deux fois la même erreur. Chaque donné acquis par les sens sont stockés dans son cerveau. Ainsi quand il voit quelqu’un, il lui attribuera un son, une odeur, une manière de bouger tellement son cerveau retient de donner. Cela a aussi pour avantage que Phosphoros peut apprendre d’une vitesse vertigineux, pouvant ainsi retenir tout d’un coup, sans la moindre des problèmes.
- Sang angélique
Le sang angélique qui parcoure dans les veines de l’inquisiteur est très spéciale. En effet, cela lui permet de sortir ses ailes de manières plus aisée et de les utiliser sans problème. En outre, ce sang lui procure la faculté d’avoir une régénération hors norme. Enfin pour être plus précis, sa faculté de régénération est proportionnel aux nombres de blessures qu’il reçoit. Ainsi une égratignure disparaît en une fraction de seconde alors que l’arrachement de ses ailes l’empêcheraient qu’il arrive à soigner cette même égratignure avant pas moins d’un ou deux jours de repos. Tout est relative comme pourrait-on dire. Et ainsi la régénération affecte tout le corps humain, ce qui fait que le corps ne subira guère de dégât tant que l’ange l’occupe. Ce sang est aussi régénératrice pour tout ceux qui l’appliquent sur une plaie ou par transfusion sanguine. Néanmoins l’efficacité dépend de l’état physique de Phosphoros.
Ce pouvoir augmente avec le niveau de l’ange.
- Persuasion de l’inquisiteur
La persuasion des inquisiteurs est telle que même la mort n’est pas suffisante pour faire taire l’interroger. Par conséquence, Phosphoros a le pouvoir de lui faire dire la vérité, de lui faire dire ce que l’ange a besoin d’entendre et non ce qu’il veut entendre. Ce pouvoir donne aussi la possibilité de faire parler les morts et ressusciter à plus haut niveau. Ce don permet aussi à Phosphoros de revivre la scène pendant que son interlocuteur lui parle et voir ainsi des détails que personne n’aurait perçu. Cela serait comme un spectateur retournant dans le passé pour observer la scène et voir plus, bien plus que l’interlocuteur lui-même aurait pu voir. Et Phosphoros est libre de ses mouvements dans cette vision. Bien entendu, la zone de son investigation est limité avec son niveau et augmentera au fur et à mesure.


Type d'esclave / de maître souhaités
:/

Nom de votre Avatar: Christian Bale

Comment avez-vous connu Saevitia?
En faisant une recherche sur un forum rp des anges. J’étais parti sur un forum sur l’univers de Fallen avant de tomber sur votre ancienne forum. J’ai eu un coup de cœur et donc me voilà^^

_________________
Je suis Dieu, Compte fondateur du Saint Forum en ce bas Monde.
Il est inutile de m'écrire car je suis momentanément indisponible.
On me dit séquestré dans mon Loft Paradisiaque. C'est effectivement le cas.
Donc, engeance de la pire espèce, si vous désirez un coup de main divine, adressez-vous à mes Saints... Sève, Ambre, Hell's Sound ou Ieoshua Mastema.

Et pour le reste... faites comme moi:
démerdez-vous!

A bon entendeur, Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saevitia.forumactif.org
 
Phosphoros, Ange de l'Inquisition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flotte inquisition
» [Rp] Une louve aux allures d'un ange...
» Bague oeil de l'ange puissante: Départ 1po's
» L'ange Al Lopas
» [Tombola 5] Bague oeil de l'ange puissante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saevitia :: Aux portes de Saevitia :: le Codex des Personnages :: Personnages récurents-
Sauter vers: