Interdit aux mineurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ieoshua Mastema

Aller en bas 
AuteurMessage
Ieoshua

avatar

Messages : 137
Age : 34
Avatar : Jonathan Rhys Meyer

L'Evangile selon...
Domaine: Epée / Vampirisme / Apocalypse / Guerre
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître: non

MessageSujet: Ieoshua Mastema   Lun 2 Aoû - 21:58

Age : Ieoshua fut élevé à la dignité d'Ange au très haut des Cieux après sa mort suite à ses blessures devant Saint Jean d'Acre. Cela s'est passé il y à maintenant très longtemps. Selon les comptes des hommes, cela fait 3680 ans.

Race: Ange

Type / Domaine : Ange de l'Epée, Main du Ciel et Bras Armé de la Sainte Trinité.

Caractère: Ieoshua est un Ange, un être qui se sait né du Paradis et qui en conçoit un contentement sans bornes. Immortel, il considère les Humains comme des subalternes et des traîtres, se sait supérieur à eux en tout, tant physiquement et mentalement et cela transparait dans sa morgue à leur égard. Ils ne sont rien à ces yeux car l'Apocalypse et leur couardise on coupé chez lui tout goût pour leur folie passionnée et désordonné.

Ieoshua est un Ange de la plus pure des races, un être qui se croît au-dessus de sa propre condition et dont l'ambition est telle qu'il s'imagine pouvoir aller au-delà, enivré par les batailles et sa capacité à voler plus haut que les aigles et les faucons, il se sent puissant et ne se donne aucune limite quoiqu'il fasse ce qui le rend parfois très impulsif par simple inconséquence car il sait qu'il ne peut mourir, il est bien trop fort pour cela.
Bien entendu, cela ne veut pas pour autant dire qu'il est abruti et aveuglé par sa seule force physique, au contraire, celle-ci est magnifié par son intellect. Ange cultivé, d'un grand sens de l'observation et plein de raison, cela ne fait que le conforter tout en le rendant d'avantage dangereux pour ces adversaires ou ceux de la Démone à qui il est dévoué corps et âme. Car c'est aussi cela qui le gouverne, ces affects et plus sûrement ce qu'il ressent envers celle qui lui donna une seconde vie...


Physique: Ieoshua est un Ange incarné dans le corps d'un jeune homme d'avant l'Apocalypse et pour ce, il choisit un corps de bonne taille, 1 m78, celui d'un jeune homme d'une trentaine d'année en pleine possession de ces moyens, 84 kilos de muscles et de tendons, de chair et d'os qui lui permettent par la même de profiter pleinement de sa matérialité. Plutôt bel homme et il le sait, il aime à en jouer, des yeux gris et doux qui le font paraître plus jeune, des yeux d'un grand romantisme mais qui peuvent devenir d'un gris acier et mordant lorsque le feu de la bataille gagne ces veines et que la mort se ballade avec lui au milieu des corps sans vies des champs de guerre.
Son air juvénile est tout autant trompeur, son sourire charmeur et sa belle gueule lui permettant d'obtenir des femmes plus que des sourires entendus mais là encore, cette face angélique cache un être différent lorsque les flammes de l'Enfer se déchaînent autour de lui. Son sourire devient celui d'un fou sanguinaire, son rictus de mort comme un défi à la Grande Faucheuse et à Dieu en personne, sa face hurlante haranguant les troupes, exhortant les hommes à payer leurs dettes envers le créateur, une voix de stentor qui couvre soudain les fracas des lames et des bombes alors que quelques temps auparavant, cette même voix doucereuse murmurait de douces choses à l'oreille de la plus belle des femmes.

Ce corps est perfection, nulle trace de cicatrices ni de blessures, comme confortant l'idée de son immortalité. Mais cela n'est qu'un mensonge car, en réalité, son corps porte trois marques bien distinctives : la marque d'Hécate sur sa nuque, douloureux rappel de sa seule et unique défaite, mais défaite qu'il n'attribue pas à une défaite militaire, seulement la miséricorde de celle qui ne devrait pas en éprouver. Il porte également une cicatrice au côté droit et que seul peu de personnes connaissent, c'est là l'endroit où il fut traitreusement frappé par la Lance de Longinus, seule blessure à ne jamais guérir et qui peut-être un jour causera sa perte.
Enfin, il en est qui murmure d'étranges choses sur Ieoshua... et l'une d'elle porterais sur une autre marque portée sur son corps, une marque qui semble n'être apparue que depuis peu. Une marque étrange au dessus de la cuisse droite mais que certains peuvent également percevoir au fond de son iris droit lors de certaines conjonctions astrales: la marque de Mastema. Sa Marque...


Pouvoirs:



* Invocation d'Al'Battar : par ce pouvoir, Ieoshua peut faire venir a lui une épée pour combattre, mais cette épée n'est pas n'importe laquelle car elle est Al'Battar, l'épée des Prophètes, celle que brandirent les plus grand et dont David se servit pour décapiter le géant Goliath. Sur sa lame miroitante cette épée porte des inscriptions changeantes, les noms de tout les hommes à l'avoir portée au combat fièrement et vers la victoire. Les premiers de cette liste sont David, Mahomet, Moïse et Solomon. Le dernier est Jésus...
* Imposition des mains : par le toucher, Ieoshua peut guérir les blessures d'autrui, refermant les plaies et curant les infections. Il s'agit là d'un pouvoir thaumaturgique s'appliquant sur les Humains et les Anges et Démons de rangs inférieurs à lui car Dieu est Pardon et Miséricorde envers les faibles et les Repentants.
* Vision Nocturne : car Dieu, prévoyant que ces chevaliers auraient à faire face aux plus noires des ténèbres, il donna aux plus vaillants d'entre eux le pouvoir de disperser les ombres de la nuit qui envahissent les cœurs. Par ces yeux, Ieoshua projette une lumière à même d'éclairer le chemin de ceux qui l'entourent et seuls les pouvoirs les plus sombres peuvent arrêter cette divine radiance.
* Saint Étendard de la Foi: par ce pouvoir, Ieoshua redonne foi et espoir en ceux qui se battent à ces côtés, leur faisant oublier leur peur l'espace d'un instant et leur faisant voir les illusions pour ce qu'elles sont: le reflet de leur peur la plus profonde et leur donner ainsi l'occasion de l'affronter. Le reste de leur sort est entre leurs mains...
* Forme de bataille : Lorsqu'il recoure à ce pouvoir, c'est que la guerre fait rage et que les Cieux seront témoins des morts à venir. Sous cette forme ailée, il est armuré d'Azur, d'Or et de Blanc, portant le Tabard de la Sainte Croix sur la maille azurine afin de se poser en champion de la Foi et le protégeant par la même des coups de l'ennemi. Il est une incarnation majestueuse du paladin fantasmé par les hommes et les femmes.
Nota: certains murmures courent selon lesquelles cette forme existerait aussi sous une forme altérée...
* Explosion d'énergie : ce sort remarquablement simpliste consiste en la capacité d'envoyer à grande vitesse des sphères d'énergie lumineuse pour brûler la chaire des démons et des Humains qui se trouveraient sur la trajectoire. Une simple boule de feu type Angélique quoi...
* Aura de commandement : c'est ce pouvoir qui confère à l'un des généraux de l'armée des Cieux cette voix que tous entendent au cœur de la bataille, jaillissant claire et haute dans leur esprit plus que dans leurs oreilles, une voix que l'on ne peut s'empêcher d'écouter et de comprendre distinctement qu'importe la situation. L'obéissance dépend ensuite de la volonté de la personne mais une chose est sûre: il lui est difficile d'ignorer la seule voix calme et assurée des alentours...
* Charme :Ce pouvoir est rarement utilisé par Ieoshua mais il lui permet de changer l'esprit des Mortels vers une attitude positive ou neutre et parfois, de séduire les personnes qui ont un soupçon de faible envers lui, tant sur le plan charnel que métaphysique. La décision finale leur appartient cependant... mais avec des perceptions légèrement différentes...
* Perception améliorée : ce pouvoir permet à Ieoshua d'augmenter la réceptivité d'un seul de ces cinq sens à la fois, c'est à dire qu'il ne peut les activer tous à la fois, mais l'un après l'autre par exemple.
* Force Angélique : Ce pouvoir de base pour tout Ange de l'Épée permet à Ieoshua de disposer d'une force supérieure à la moyenne (pas la moyenne Humaine, mais plutôt celle des Démons) et d'une endurance égale.


Type d'esclave / de maître souhaités: Personnage prédéfinis, je ne sais pouvoir répondre à cette question.

Nom de votre Avatar: Jonathan Rhys Meyer

Comment avez-vous connu Saevitia? Par hasard, en intégrant le Grand Livre du RP et en faisant jouer mes connaissances de notre milieu pour en apprendre un peu plus sur vous.


Petit truc pour prévenir : j'ai pris des libéralités avec le prédéfini sans en ôter ce qu'il est à l'origine et je suis tout à fait prêt à argumenter sur des oui et des non, il suffit de me le demander par MP. Ensuite, étant en période d'exams, je risque de prendre un peu de temps pour finir cette fiche qui m'inspire chaque heure un peu plus aussi risque-t-elle d'être un peu longuette.

_________________


Dernière édition par Ieoshua le Mar 7 Sep - 11:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ieoshua

avatar

Messages : 137
Age : 34
Avatar : Jonathan Rhys Meyer

L'Evangile selon...
Domaine: Epée / Vampirisme / Apocalypse / Guerre
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître: non

MessageSujet: Re: Ieoshua Mastema   Lun 2 Aoû - 22:00





Histoire:


Au début était l'Homme


Avant d'être un Ange, Ieoshua se souvient d'un temps où il était fin de simple chair et de simple esprit, un temps où il était comme ceux qui marchent sous le soleil et rampent sous la Lune, un temps où il était Humain, un temps très ancien où il se nommait Christian de Rohan, jeune noble Normand, fidèle au Roi de France à la Papauté, un temps où il était de cette jeunesse violente et turbulente que l'on chercha à canaliser au travers d'une œuvre à la gloire du Très-Haut : les Saintes Croisades. En ces temps sombres, Christian se joignit au Roi Phillippe-Auguste et à la coterie de Guy de Lusignan portant dés lors le tabard à la croix de sang. Ces pas le portèrent en terre d'Orient aux côtés de ces frères d'armes et là il combattit les Maures au nom de Dieu, au nom de l'Éternel, une guerre qu'Il n'avait pas voulu et qui ne résultait que de la folie des hommes. Christian fit honneur au nom des Rohan, à l'épée de ces ancêtres venus du Nord, combattant à Chypre et partout où les chevauchés des Croisés les menaient, une vie intense, vécue par le fil et sur le fil de 'épée. Jusqu'en ce jour de 1190 où, face aux murs de Saint Jean d'Acre, les croisés de Guy de Lusignan tentèrent de prendre la forteresse Maure. Cette bataille fût terrible, le prix du sang fut versé par les deux camps plus de deux fois mais les croisés étaient encore trop peu nombreux et fatigués de leur longue chevauché. Lancé à la pointe de l'assaut, Christian de Rohan mourut aux portes de la cité, portant haut la bannière du Christ, percé de flèches tel un martyr, le glaive levé en un ultime geste de défi.

Ainsi pris fin sa vie d'homme et commença sa nouvelle vie d'Ange...



Puis vint l'Ange Salvateur ...


Car lorsque le jeune croisé monta au ciel, et contrairement au paradis promis, il ne trouva que les plaines du Tartare où il serait condamné à errer jusqu'à rédemption de ces péchés de guerre. Furieux mais tout autant désabusée, ce qu'il restait de la personnalité de Christian de Rohan finit par s'effacer pour peu à peu céder la place à un grand vide qui allait être comblé par Dieu qui, le prenant en pitié lui qui avait crût les mensonges terrestres et combattu avec foi, lui insuffla l'âme d'un Ange et le nomma Ieoshua (Le Sauveur en Hébreu) faisant de lui l'un de ces serviteurs dans le Royaume Céleste pour adoucir sa peine. De là-haut, il assista comme en rêve aux accomplissements des Hommes, tant dans leur folie et leur barbarie que dans leurs plus belles réalisation et se mit à rêver d'un jour peut-être pouvoir retourner parmi eux et profiter d'une vie qu'il n'avait pût vivre, celle d'un être de chair et de sang, capable de passion et de satisfaction. Et pendant ce temps, il restait là au plus haut des Cieux à servir la volonté de l'Éternel comme cela avait été le cas toute sa vie terrestre durant. Nommé Ange de l'Épée, il était l'un des milles gardiens de la Jérusalem Céleste, prenant garde à ce que nul démon ne pénètre dans le Saint des Saints. Il fut parmi les Gardiens du Graal et lorsqu'il devint Ange Gardien, après des siècles de loyaux service, enfin il pût à quelques reprises retourner sur Terre pour des missions certes brèves mais toujours intense afin de protéger les cœurs et les âmes de ceux choisi par le Très-Haut. Cela lui permit de traverser les âges et de prendre goût au monde dans ces changements. Il visita ainsi la Terre depuis le XV° siècle, soit quatre siècles après sa propre mort et revint périodiquement, entre deux et trois fois par siècles, pour s'acquitter de sa participation à l'œuvre de Dieu, la période de sa vie la plus éprouvante ayant été le XVIII° durant lequel il faillit pêcher pour la première fois par pêché d'Envie et de Luxure avec une jeune Comtesse Anglaise aux mœurs dépravés qu'il était chargé de remettre sur le droit chemin, chose qu'il ne réussit qu'en partie, car la jeune femme, mise au-devant de son fardeau se suicida, condamnant son âme à la damnation éternelle. Cette perte lourde de sens, symbole d'un échec cuisant lui valut les foudres du Puissant Juge et de lui-même, Ieoshua accepta la sentence et la dupliqua. Là où Dieu l'avait condamné à rester au Paradis et à ne pas retourner dans le monde des Mortels pour des éons, il préféra se mortifier dans son être en se délestant pour un tant de son statut angélique pour partir arpenter les terres du Tartare en ermite, se trouvant dès lors en proie aux tentations des démons venant y corrompre les âmes en attente de leurs jugements. Sans ces pouvoirs d'Ange mais pourtant clairement reconnaissable, il était comme une bougie attirant les papillons et nombreux furent ceux qui vinrent à lui pour le faire basculer.
Les Démons de la Mort vinrent le tourmenter des milles visages tués de son vivant et lui rappeler le souvenir de la jeune comtesse lui montrant la réalité des sévices qu'elle endurait à présent par sa faute.
Les Démons de la Cupidité vinrent lui offrir le pouvoir, lui promirent la grandeur et le pouvoir de changer la face du monde.
Les Démons de la Gourmandise l'enjoignirent à céder à la chair et renouer avec les saveurs terrestres.
Les Démons de la Guerre tentèrent de le pousser à se battre.
Les Démons de la Discorde vinrent à lui pour lui montrer la Vraie Face de Dieu et de sa Création.
Et enfin, les démons de la Luxure, du Sexe et du Stupre vinrent récolter cette âme immortelle pour leur déesse...

Mais l'Ange les ignora, sombrant peu à peu dans une folie propre, faîte de haine et de vengeance envers lui-même et tous autant il les rejeta avec violence, affichant son nom en lettres de feu dans leurs conscience: Ieoshua le Pardonné.

Car Dieu, devant ce qu'il prenait pour une foi sincère, leva sa sentence et le fit revenir parmi les siens.

... annonçant l'Ange Rédempteur


Revenu à Jérusalem et nommé Séraphin, il apprit que le temps avait passé en bas et que les disciples de Satan faisait des leurs encore plus qu'à l'accoutumée et que de grands changements se préparaient. En secret déjà, les Légions de Dieu devaient se préparer et Ieoshua le Pardonné se vit remettre l'Al'battar. Dieu faisait par là de lui l'un de ces hérauts au cœur de la mêlée, l'un de ceux dont l'œuvre serait de purger les démons de leurs pêchés.
Armé et portant l'Armure Angélique, il se trouvait en tête de l'Ost Divin lorsque celui-ci arriva sur Terre pour combattre les séides de Satan et c'est hurlant la Gloire du Seigneur qu'il se porta au-devant de la mêlée, porté par ces ailes devenues flamboyantes.
Il défia de son épée les démons de la Guerre et les affronta sans trouver nul égal, il était l'incarnation de la vengeance de l'Éternel, le Croisé Éternel à la lame Fléau des Démons, répondant coups pour coups sans jamais faiblir ni faillir, menant aux combats les hommes dévots à Dieu et les Anges les plus courageux, acceptant les missions et les défis les plus fou, ne reculant devant aucun risques, sans cesse sujet aux tentations de ces ennemis effrayés de le voir et désireux pourtant d'en faire l'un des leurs.

Mais Dieu finit par sonner le rappel et l'on cessa les combat pour revenir au Paradis, laissant une Terre et une Humanité exsangue. Ieoshua ne pouvait en supporter l'idée et il protesta fortement, arguant que ce combat ne pouvait se terminer ainsi, cette guerre devrait être menée jusqu'au bout qu'importe le prix à payer. Il fut parmi les premiers à s'opposer au retrait des armée de l'Ost Divin et bien que Dieu pût comprendre les vues de son champion et de ces généraux, il estimait que déjà trop de souffrance avait été engendré et qu'il était temps de laisser le champ d bataille pour revenir peut-être un autre jour. Alors, une grande partie de l'Ost Céleste se déchira entre les Partisans de Dieu et les Nouveaux Déchus, mais finalement, il ne s'éleva plus qu'une seule voix: celle du Tout Puissant qui fermait les portes du Ciel à ceux-là qu'ils voyaient corrompus par leur propre folie.


La Chute



Lorsque les Anges prirent enfin conscience de la folie de leurs actes, il en furent pour fustiger leurs supérieurs, les dénonçant comme étant les responsables de leurs malheurs et parmi ceux qui étaient montrés du doigt se trouvait Ieoshua le croisé qui jamais n'avait cessé son combat, menant les plus radicaux des Anges dans une lutte sans fin avec les démons, se livrant à une guérilla dans lesquels se retrouvèrent piégés les Humains, des combats d'arrière-garde sanglants et vicieux dans lesquels le gagnant n'était pas le plus honorable.
Et dans le camp des Anges, la rancœur de ceux qui voyaient dans Ieoshua l'un des responsables grandit, attisée par les Démons vengeurs, et une cabale se forma peu à peu dans les ombres...

Les Anges désireux de porter le combat chez les démons découvrirent finalement Saevitia et voulurent s'en emparer, certains espérant par là montrer à Dieu leur dévouement, d'autres désirant ardemment le pouvoir qu'elle pouvait conférer ou encore simplement car ils pensaient que cette guerre serait la dernière, celle qui mettrait fin à toutes les autres. Ieoshua était de ceux-là...
On rassembla les Ost épars, convoqua les assemblées d'anges et de nouveaux les lames jaillirent des fourreaux et les trompettes de Jéricho furent sonnées aux portes de la cité. La bataille allait enfin débuter.

Elle fut gigantesque, plus encore que l'Apocalypse car cette fois, elle était circoncise à une unique cité. Une bataille dantesque que se livrèrent les !anges et les démons vingt ans durant, et Ieoshua était parmi les figures de proue de cette bataille, par trois fois repoussant les hordes démoniaques jusqu'aux pieds de leur remparts et à chaque fois échouant au dernier moment. De la frustration et de la rancœur qui s'emmagasinait toujours un peu plus, le poussant à commettre des actes toujours plus suicidaires, plus fous et attisant par là la peur de ces détracteurs.
Et c'est alors qu'ils décidèrent d'appliquer leur plan. Les Anges allaient enfin emporter la victoire et le dernier assaut était prêt à être livré et afin de s'assurer de leur réussite, ils proposèrent un plan dont il savait que la fougue et la témérité allait plaire à Ieoshua Le Fol. Alors que l'assaut serait donné en tout point de la cité, c'était à Ieoshua qu'il reviendrait avec un bataillon de lancer l'assaut sur la plus haute des tours. Il accepta et son destin fut dés lors scellé.

Lors du combat contre les démons, au plus fort de la bataille, l'un des Anges armé de la Lance de Longinus se plaça derrière Ieoshua combattant les démons aux épées de feu et aux griffes d'acier. Et alors que la victoire ne faisait plus aucun doute, la Lance perça le flanc du Croisé dont le sang jaillit à gros bouillons et la force du bras faiblit. Se retournant vivement, il constata qui le trahissait ainsi: l'un des siens. Furieux, il trancha la tête de l'Ange d'un revers de la lame des Prophètes et ne vit que trop tard le démon qui se jetait sur lui pour profiter de sa faiblesse. S'engagea alors une lutte dure, un ferraillage en plein ciel où des coups toujours plus brutaux et dévastateurs furent infligés. Mais sa blessure désormais béante et sanglante ne l'affaiblissait que d'avantage et c'est là, au-dessus de Saevitia que le démon du Feu lui infligea d'autres blessures, mordants toujours plus dans la chair, passant peu à peu l'armure réduite à peau de chagrin. Chaque coup le rapprochait vers une nouvelle mort...

Puis ce fut l'ultime coup d'épée qui perfora Ieoshua de part en part. Lâchant Al'battar qui déjà s'évaporait, il chutait vers les pavés de la cité, contemplant la victoire de ceux qui avaient été les siens. Mais le démon n'en avait pas fini et déjà s'élançait pour le coup de grâce. Ieoshua lui-même, mourant et las n'en avait cure, la seule chose qui lui apparaissait maintenant était sa mort prochaine.
Et alors lui apparut Hécate et le temps sembla s'arrêter, tout autour d'eux ralentissait, y compris le démon venant chercher sa proie. Et Hécate lui fit alors sa proposition : la servir en échange de la vie.
Et Ieoshua accepta tout simplement parcequ'il voulait vivre, qu'il voulait vivre pour lui et non plus pour ceux qui l'avait trahis. N'étant plus Humains, rejeté par Dieu et trahis par ces semblables, il ne désirait plus dés lors que de vivre pour lui même aussi accepta-t-il ce pacte, attirant à lui les regards d'un autre être que Dieu. Celui qui avait fait ce choix des milliers d'années auparavant...


Servitude Libérée, l'avènement de Mastema


Et c'est ainsi que la brillante victoire des Anges se retrouva souillée de la traîtrise et de la perte d'un des leurs. Pour les Anges, Ieoshua avait eût peur de la mort et du jugement de Dieu, ce qui l'avait poussé dans les bras de Shaïtan, inconscients qu'ils étaient de la Cabale qui avait sévit dans leur dos. Pour tous, il était devenu le symbole de la couardise et de la trahison. Quand aux Démons, ils virent en lui une de leurs plus grandes victoires encore que les démons du Feu et de la Guerre fussent rouge de colère à l'idée de n'avoir pût lui ôter la vie mais d'autres se réjouissaient dont les démons de Luxure, songeur à l'idée de pouvoir corrompre par la chair l'un des généraux les plus célèbres de l'Ost Divin.
Quoiqu'il en soit, ainsi commença la servitude de Ieoshua auprès d'Hécate qui fit apposer son sceau sur sa nuque montrant à tous son nouveau trophée, son nouveau champion et amant.
Ieoshua quand à lui, un temps résigné ne tarda pas à reprendre du poil de la bête et se montrer de nouveau arrogant et vainqueur au cœur même des quartiers des démons, les mettant au défi de lui infliger plus que ce que pouvait faire Hécate, leur montrant par son attitude que d'eux il n'avait cure et que sa nature d'Ange parmi les Démons ne le dérangeait nullement.
Sous la douce conduite d'Hécate, il passa par les péchés de chair et d'âmes, découvrit les joies de l'incarnation autre que ceux de la guerre et se corrompit définitivement aux yeux de Dieu. Mais ce faisant, il attira le regard d'un autre qui voyait en lui ce que lui-même était devenu: Shaïtan...
Et afin de le marquer à vie pour que tous sache quelle voie il avait emprunté, il le marqua de la Marque de Mastema (Satan en Hébreu) ce qui conforta Hécate dans son choix et son pouvoir. De son côté, Ieoshua / Mastema accepta pleinement et entièrement la domination d'Hécate, reconnaissant pour sa vie sauvé et ce nouvel univers de plaisirs découverts. Il la considère finalement peu comme une maîtresse et éprouve envers elle un grand respect et une amitié presque étrange. Non pas un amour sincère unissant deux amants mais plutôt une amitié unissant deux partenaires de jeux, amitié se doublant d'un dévouement dépassant les clivages car quoiqu'il arrive et quoique l'on pense, Ieoshua se conçoit comme un Ange : un être appelé à sauver l'Humanité...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
Divin Compte Fondateur
avatar

Messages : 99

L'Evangile selon...
Domaine: DIEU
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître:

MessageSujet: Re: Ieoshua Mastema   Mar 3 Aoû - 8:22

Ieoshua!
Tu n'es qu'un sale mome, mais tu es un brave petit.
Bon... Je te valide mais ça ne m'empecheras pas de te tirer les oreilles.
Petite frappe va.

[Je ne me lasse pas de la relire cette fiche ^^ un vrai bonheur. Bienvenu a toi Ô membre du Staff]

_________________
Je suis Dieu, Compte fondateur du Saint Forum en ce bas Monde.
Il est inutile de m'écrire car je suis momentanément indisponible.
On me dit séquestré dans mon Loft Paradisiaque. C'est effectivement le cas.
Donc, engeance de la pire espèce, si vous désirez un coup de main divine, adressez-vous à mes Saints... Sève, Ambre, Hell's Sound ou Ieoshua Mastema.

Et pour le reste... faites comme moi:
démerdez-vous!

A bon entendeur, Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saevitia.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ieoshua Mastema   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ieoshua Mastema
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saevitia :: Aux portes de Saevitia :: le Codex des Personnages :: Anges Validés-
Sauter vers: