Interdit aux mineurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magdalena Waijiao ~ Finished

Aller en bas 
AuteurMessage
Magdalena Waijiao

avatar

Messages : 21

L'Evangile selon...
Domaine: Esclave
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître: Ereziel?

MessageSujet: Magdalena Waijiao ~ Finished   Mer 22 Sep - 8:12

~ Nom du Personnage ~
Nom Prénom Marie Magdalena Waijiao

Age 23 ans
Âme: Humaine, tout nouvellement esclave

Confrérie Je pensais faire parti de l’une d’elle mais j’ai été trahis aujourd’hui de ce point de vue la au moins je suis libre

Caractère:
Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.


Credo
Marie Magdalena était une enfant vive, insouciante et curieuse lorsque vous nous l’amenâtes il y a de cela plus de vingt ans. Aujourd’hui l’insouciance s’est envolée mais sont restées ces deux autres qualités qui furent capitales à son enseignement. Comme elle le dit souvent comment pourrait-on douter de Dieu lorsque les créatures que l’on tenait pour des fables arpentent la Terre ? Même s’ils se sont égarés, ils n’en restent pas moins ses premières créations. Il n’est pas une vertu qu’elle soit cardinale ou morale que votre protégée ne cherche à respecter et qu’elle ne parvienne à tenir en âme pieuse et respectueuse de l’enseignement que vous avez désiré pour elle.
Toute foi, nous nous interrogeons sur le bien-fondé de la mission que vous avez souhaité la voir suivre. Bien loin de nous l’idée de remettre en question votre jugement, vous qui êtes la mère de notre ordre. Mais nous avons remarqué avec quelle incroyable facilité Marie Magdalena pouvait se prendre au jeu de l’escarmouche jusqu’à quelques débordements pour lesquels nous avons été obligées de la contenir à sa cellule. Pour la paix de son âme si pieuse ne vaudrait-il pas mieux lui accorder la paix d’une existence sans arme ? Je m’en remet à vous pour votre jugement et vo…

Lettre inachevée de la Mère Daiane destinataire inconnu
Couvent de l’Annonciation, montagnes a quelques kilomètres de Saevitia
Physique:
Allo ? Ouai, chef c’est Cyril. On a bien trouvé la marre aux têtards là où vous nous aviez dit…
… Bah on en a eu moins que vous aviez prévu, chef…
… C’est qu’elles ont fait de la résistance…
… 16, chef, et on en a perdu 5 hommes…
… Bah il en reste qu’une on s’est dit que ça vous ferais plaisir si on vous l’abîmais pas trop…
… Une rousse. Je dirais environ 1m65… Ouai bah vous diriez pas ça si vous aviez vu comme elle a planté les autres… Pardon, je redirais plus. Elle est plutôt pas mal même si c’est dur de pas avoir l’air d’un sac dans sa robe de nonette. Ses yeux bleus eux par contre ils font pas rire, c’est marqué dedans ce qu’elle nous fera la peau dès qu’on aura le dos tourné…
… Si elle en a les moyens honnêtement elle a plutôt l’air de quelqu’un d’entraîné…
… Inconnue au bataillon, je pense pas qu’elle soit sortie un jour de son couvent.
… Euh ça je sais pas boss je suis pas allé vérifier.
… Non j’ai interdit aux autres de la toucher. Par contre je vous ramène aussi ces armes, c’est un truc d’emplumé ça, j’ai pensé que ça pourrait peut-être vous intéresser.
… Dans une heure ou deux.
… A tout à l’heure…

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles.
Amen.


Gloire au Père
Dans le coffre du fourgon, Paule se pencha sur sa sœur avec une respiration douloureuse. Du bout des doigts elle chassa quelques mèches de son visage que le sang avait collé à sa peau diaphane. Au coin de sa mâchoire on voyait déjà bleuir un hématome qui ne tarderait pas à noircir. Ses paupières closes frémissaient dans leur inconscience, ses longs cils roux balayant ses joues délicates. Il faisait sombre, l’aube se levait tout juste et la sœur eut toutes les peines du monde à allonger Magdalena pour s’assurer qu’il n’y avait aucune blessure grave qui risquerait de lui coûter la vie. Tout allait bien… Du moins pour le moment… mais jusqu’à quand ça, c’était une autre affaire…
Le fourgon s’éloignait des montagnes… Il ne tarderait pas à entrer dans Saevitia…
Histoire:
Peut-être était-elle captive… Peut-être était-ce Sa volonté…
Elle mourrait peut-être en martyre mais jamais elle ne céderait à l’impie…
Calme comme l’eau qui dort, il faudrait se méfier de son courroux.

Dans le semi coma dans lequel elle était plongée, Magdalena gisait sur la tôle gelée et sombre du fourgon qui la privait de sa liberté.
« Magdalena ! Va-t-en !
_ Pas sans vous ! »

Dans la nuit noire on ne distinguait que des ombres. Il n’y avait pas de feu, pas de lumière – on avait coupé le groupe électrogène, tout était noir. Dans la coursive, la jeune femme arma le chien de son semi automatique le plus silencieusement possible. A son côté il y avait une lame marquée de latin qui restait du moins pour le moment bien sagement au fourreau. Quelles que soient les êtres qui s’étaient glissés dans le couvent, on ne peut pas dire qu’ils avaient fait ça proprement, ils avaient lancé leur 4x4 tunné contre la lourde porte de bois qui malgré toute sa bonne volonté avait cédé sous les assauts de ce bélier de métal et de caoutchouc.
Alors ils étaient entrés…
Les sœurs n’étaient pas vraiment de frêles et ingénues jeunes femmes qui attendaient sagement que s’abatte sur eux la fatalité. Elles s’étaient défendues, comme des lionnes, bec et ongle avec les armes que l’on gardait habituellement sous scellé. Les coups de feu avaient retentit dans la nuit, des cris de rages, des râles d’agonie.
Alors… Et pour la première fois… Magdalena avait ôté la vie… Elle avait regardé la créature qui chargeait dans les longs couloir arme au poing s’effondrer sans avoir eu le temps de faire le moindre mal. Elle était restée un instant le cœur serré à le regarder se vider de son sang avant d’être ramenée à la raison par le cri de ses sœurs.

Ce devait pourtant être une belle journée qui avait commencé calmement dans le chant des Vigiles. Encore ensommeillée, elle avait écouté les lectures d’une oreille presque onirique, répondant pieusement aux credo qui montait comme un seul cœur vers la voûte christique. Deux ans maintenant qu’elle avait entamé son novicat et bientôt, l’espérait-elle pourrait-elle prononcer ses premiers vœux. Cette décision, elle savait que la Mère Daiane l’attendait et l’espérait. Elle se souvenait du jour quand sur le pas de la porte, on l’avait convoqué et que la mère lui avait expliqué que les puissants avaient un plan pour elle, de tout les êtres de la création, ce serait à elle de prendre la tête des Sœurs de l’Aïd el Fitr quand le moment serait venu et de les guider afin de rétablir l’équité, la justice et de rétablir le droit de Dieu. Elle se souvenait l’avoir écouté parler de combat céleste, de retour à l’équilibre… Elle se souvenait avoir eut peur du haut de ses dix-sept ans et d’avoir été pressée de fuir les murs étouffants du couvent.
Durant cette année d’errance elle avait marché longuement. Magdalena avait découvert le monde, de villages en villages, de tribus nomades en sentiers rocailleux. Elle s’était défendue, s’était liée d’amitié, avait pleuré des disparus, était tombée amoureuse, s’était abandonné à la chaire, s’était éloignée, avait regretté puis finalement lorsqu’il lui fut évident qu’elle voulait gagner cette place qui l’attendait non pas par destin mais par volonté, elle était rentrée à l’Annonciation, dans les Monts Matra.
Pourtant quelque chose avait changé chez la jeune femme, plus dure peut-être, moins permissive… Dans son entraînement, elle avait montré plus de hargne et de fougue qui avaient parfois effrayé ses professeurs… La mesure et la tempérance était peut-être les vertus qui lui étaient le plus difficile a respecter… La colère étant son pêché le plus facile auquel céder.

Puis il y avait les entraînements, au art martiaux, aux armes blanches, aux armes à feu. Quand l’ordre avait été créé, bien avant sa naissance, un ange avait apprit aux sœurs ce qu’il était bon de savoir des arts défensifs et offensifs. Depuis l’ordre, bien que pacifique, avait créé chez les sœurs de l’Annonciation, une branche particulière que l’on appelait Sœurs de l’Aïd el Fitr. Magdalena gardait très peu de souvenir de son arrivée au couvent, elle se souvenait de la Sœur Agnioshka, Maîtresse des l’Aïd el Fitr et la Mère supérieure Daiane qui avaient élevé l’enfant turbulente qu’elle était. Elle avait apprit plus tard que l’Ordre appartenait à une confrérie : Daïmon dont elle tirait à la fois les informations, les moyens et avec qui elle partageait un but : l’équilibre.

Mais où était la toute puissante confrérie lorsque s’était abattu les immortels sur le couvent ? Où était-elle, elle qui prônait le savoir et qui se targuait d’avoir des oreilles partout ? A moins que ce fut elle qui les avaient trahis…
Dans l’ombre du fourgon qui pénétrait dans la vaste cité des vices, Magdalena ouvrit ses yeux clairs avec dans la bouche le goût du sang et dans la gorge l’amertume de la colère…

Type d'esclave / de maître souhaités : Qu’importe… je ne vais pas choisir non plus à quelle sauce je vais être mangée…

~ Hors Jeu ~
Votre age Plus de vingt ans
Nom de votre Avatar Evan Rachel Wood
Comment avez-vous connu Saevitia? J'espère y croiser Ereziel
Souhaitez-vous que votre personnage soit intégré aux scénaris ? Oui!
Mots de passe envoyés à... Ieoshua
Un commentaire ? Vous allez souffrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
Divin Compte Fondateur
avatar

Messages : 99

L'Evangile selon...
Domaine: DIEU
Renomée: Célèbrité
Esclave/Maître:

MessageSujet: Re: Magdalena Waijiao ~ Finished   Jeu 23 Sep - 7:32

Wha...
Je pensais pas a quelque chose d'aussi radical mais ma foi je ne suis pas mécontent de voir qu'il existe encore quelques âmes pieuse dans ce monde de fou.
Puissiez vous préserver votre âme vertueuse par delà les difficultés à venir.


_________________
Je suis Dieu, Compte fondateur du Saint Forum en ce bas Monde.
Il est inutile de m'écrire car je suis momentanément indisponible.
On me dit séquestré dans mon Loft Paradisiaque. C'est effectivement le cas.
Donc, engeance de la pire espèce, si vous désirez un coup de main divine, adressez-vous à mes Saints... Sève, Ambre, Hell's Sound ou Ieoshua Mastema.

Et pour le reste... faites comme moi:
démerdez-vous!

A bon entendeur, Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saevitia.forumactif.org
 
Magdalena Waijiao ~ Finished
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saevitia :: Aux portes de Saevitia :: le Codex des Personnages :: Humains Validés-
Sauter vers: